La méditation “La Terre Fertile”

La méditation “La Terre Fertile”

Un méditation en mouvement sur l’instant présent

La pratique de la méditation a de grandes vertus. Ces bienfaits sont évidents sur de multiples plans, mais comment se positionner sur une pratique si peu mesurable ?

Qu’est que la méditation dans l’école Mi Tsung ?

Dans cette école taoïste la méditation est unique à soi. 

Son chemin ne dépend ni d’une pratique, ni d’une méthode, ni d’une posture : “dites moi ce qu’il faut faire”. La méditation est une démarche intime et propre à chacun, par laquelle l’esprit, le corps, les perceptions et l’émotionnel se vide de toute fausse activité. Une belle vitalité apparait.   

Ici il existe donc une seule pratique : la méditation, personnelle et unique. Une relation directe avec notre méditation qui est la pratique la plus intime de notre vie.

Cette approche de la méditation exige une sincère vigilance, de la joie et un esprit critique.  

Juste observer, sans rien interpréter, ni traduire ni déformer … Naît alors un esprit qui devient pleinement calme, silencieux et ouvert. 

Régularité : Méditer dès que possible. Méditer d’un geste aussi simple que prendre un café. Méditer pleinement, profondément chaque fois. Apprendre par notre propre observation. Méditer pour se poser en soi, dans sa maison intérieure. 
En arrêtant d’être “spirituel”, en étant juste vrai… tout devient beaucoup plus simple et plus clair.  

Bienfaits

On développe une forme de lucidité plus calme, plus accordée avec nous mème et plus active… une capacité d’adaptation plus juste. 

Notre intelligence émotionnelle accroît…  l’écoute de soi et de l’autre ne fait plus peur, car les ressources intérieures sont la. 

Un nouveau rapport face à notre santé physique et psychique.

Nos mémoires rafraichies ayant gagné en aisance et confiance, on donne le meilleur de nous-mêmes.

Nos capacités de concentration s’ammeliorent. On trouve d’avantage des solutions créatives.

On se retrouve moins identifiés avec se qui nous arrive et beaucoup moins conditionnés

“L'attention se focalise quand le corps est en mouvement. Quand le corps se situe en état complètement statique, le cerveaux commence a calculer des scénarios possibles”

Alain Rabaud neurophysicien
Detail Aqua Tai Chi armad sphére d'eau

L’école Mi Tsung pratique la méditation de l’attention dilatée depuis plusieurs siècles

La pratique corporelle dans la méditation

Un thème majeur dans la méditation de lattention dilatée est la connaissance de l’impermanence (Aniccha). Il existe un lien profond entre l’expérience de l’impermanence dans la méditation sur l’instant présent et le concept taoïste du Qi (Chi) tel qu’il est utilisé dans la médecine et les arts martiaux.

Dans un sens, ils abordent le même phénomène à partir de points de vue opposés, mais complémentaires.

Le premier versant c’est la méditation sur l’instant présent, où nous prêtons attention aux expériencesordinaires: images mentales, conversations internes, sensations corporelles physiques et émotionnelles… Les pensées et les sensations se composent en énergie fluide qui se dilate, se contracte, ondule et vibre. En d’autres termes, c’est le “Qi” !!

Le deuxième versant de la pratique, le Qi Gong commence par des exercices qui éveillent la cohérence corporelle, activent les énergies et leur circulation.

Les deux pratiques créent un ensemble complet et vivant, clair et équilibré. Nous gagnons en autonomie du regard sur la mécanique de notre esprit et sur la mécanique de notre propre corporalité.  

Le corps et l’esprit peuvent alors apparaître comme les expressions de notre perspicacité spirituelle la plus profonde.

Pour notre pratique quotidienne, la proposition est d’utiliser les pratiques corporelles unitaires, Tai Chi et le Qi Gong Mi Tsung, ainsi que le jeu martiale du Printemps Radieux (Wing Chun) pour enrichir notre méditation.

Un grand merci à Shinzen, à Shelly Young et à Elizabeth Reninger qui ont contribué de manière significative à cet article.

Logo Tai Chi Mi Tsung