La physiologie du stress

La physiologie du stress

Chen Kay

Du cerveau aux glandes surrénales

Dans une société de plus en plus stressante et sujette à l’anxiété, il est très important de comprendre l’impact du stress sur le corps et le cerveau, pour pouvoir le gérer.

L’axe HPA (hypothalamo-hypophyso-surrénalien):

Le système de réponse au stress comprend le système nerveux sympathique, divers neurotransmetteurs, le système immunitaire et l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien (HPA)
Pour faire face à une situation stressante, certaines zones du cerveau (hypothalamus et glandes pituitaires) et déclenché. C’est ce qu’on appelle l’axe HPA.
En situation de stress (altercations verbales, prise de parole en public, compétitions, menaces face…) le cerveau à travers une cascade de réactions neuro hormonales envoie des signaux immédiats aux glandes surrénales.

En bref, votre hypothalamus libère l’hormone libérant de la corticotrophine, qui envoie un message à l’hypophyse. Cela stimule la production d’ACTH de l’hypophyse, qui incite ensuite vos glandes surrénales à produire du cortisol.

L’une des fonctions du cortisol est d’augmenter le sucre dans votre circulation sanguine et de préparer votre corps à la réponse de combat ou de fuite à haute énergie qu’il attend et anticipe.

Vos glandes surrénales libèrent également de l’adrénaline et de la noradrénaline, ce qui augmente votre fréquence cardiaque et augmente votre tension artérielle. Les muscles sont tendus et la respiration s’accélère.

L’axe HPA maintient la capacité du corps à répondre aux facteurs de stress aigus et prolongés.

Fatigue surrénale et stress chronique :

Sous stress chronique, l’axe HPA est lentement mais constamment engagé, c’est pourquoi il mène à la fameuse «fatigue surrénale».

Lorsque les glandes surrénales sont sur-stimulées pendant une longue période de temps, elles commencent à s’affaiblir, ce qui entraîne des symptômes comme un système immunitaire affaibli, de faibles niveaux d’énergie, une fatigue chronique, une incapacité à gérer tout type de stress, une perte de la capacité à équilibrer les niveaux de minéraux comme le sodium, le potassium et le magnésium dans le sang entraînant des envies de nourriture qui remplaceront le sodium que nous avons perdu…

La fatigue surrénale est plus compliquée que de simples «glandes surrénales fatiguées». Il s’agit d’un groupe de symptômes divers qui se manifestent en raison du sous-fonctionnement et de l’épuisement des principaux neurotransmetteurs et hormones produits par les glandes surrénales, l’axe HPA, mais également la glande thyroïde et souvent les glandes reproductrices.